Hiva Oa, perle de
la Terre des Hommes

Paul Gauguin et
Jacques Brel

Les vallées d'Hiva Oa : sites et balades

Curios

 

Paul Gauguin et Jacques Brel

galet sur la tombe de jacques

chalet hanakéé version françaiseenglish version recopiez l'adresse
drapeau des Marquises   Paul Gauguin et Jacques Brel

centre culturel Paul Gauguin
Gauguin peintrepuits de Gauguin

espace Jacques BrelJojostèle de Jacques Brel « Il est parti en Polynésie pour peindre ses rêves d’enfance. »1 disait Brel de Gauguin. Au-delà de leur quête d’ailleurs, les deux hommes se rejoignent aussi dans l’énergie qu’ils ont employée à venir en aide aux habitants de l’île. Une démarche que Jacques Brel parvint à mener avec plus de bonheur que son illustre grand frère.

C’est en 1891 que Gauguin s’embarque pour la Polynésie, puis s’installe à Atuona en 1901, où il décède le 8 mai 1903. Tandis que, après cinquante-neuf jours de traversée du Pacifique, Brel jette l’ancre à Tahauku le 19 novembre 1975, actuel port d’Atuona. Simple escale qui, après un tour d’horizon des îles polynésiennes, devient sa nouvelle terre, où il sera rapatrié pour un dernier voyage le 12 octobre 1978.

Outre le cimetière du Calvaire, où ces aventuriers de la vie reposent à quelques mètres l’un de l’autre, c’est sur le tohua Papa Nui que s’accomplit la rencontre du voyageur et des deux célèbres hôtes d’Atuona. Centre culturel Paul Gauguin et Espace Jacques Brel s’y côtoient. Maison du jouir et musée pour l’un, exposition du Jojo restauré et stèle pour le second sont livrés comme autant de témoignages, dont la qualité, la simplicité et la sincérité forcent le respect et l’émotion.

1 in Jacques Brel J’attends la nuit par Paul-Robert Thomas
   
fleurs des Marquises